Joël raconte la cure de Détox 2013/2023

Publié le 2 novembre 2023

10 ans d’expériences et de témoignages pour améliorer cette cure de changement de métabolisme…

Août 2023

Nous souhaitions faire un bilan personnel de cette cure au 1er mars 2023 après ces dix années à faire nous-même et à recommander ce protocole.
En cure de changement de métabolisme pour perdre ou prendre du poids, ou en cure de détox chaque année pour détoxifier et détoxiner l’organisme, elle est devenue pour la plupart d’entre-nous un véritable rituel de bienfaits.


Pour rappel, quelle est la différence entre ces différents protocoles ?
Aucune ou presque !
Perdre un peu de poids (jusqu’à environ 6% de son poids pour une femme et 10% pour un homme) ou faire la detox relève du même protocole. De toute façon, on perd uniquement si on a à perdre.

Pour un objectif plus important en perte de poids, il faut juste rallonger la phase “Action.“
Enfin, pour prendre du poids, idem en gardant le gras en phase “Action“.


Nous avons pris beaucoup de temps pour faire le point pendant notre dernière détox. Nous avons, toujours, avec notre propre expérience et celle des différents réseaux allemands et suisses, fait évoluer cette cure de changement de métabolisme créé par le Dr Albert Theodore William Simeons dans les années 50 et réinventée par des thérapeutes allemands du réseau Lifeplus en 2013. Et ce protocole s’améliore au fil du temps avec quelquefois des corrections que nous ne validons pas dans notre réseau français (je pense au son d’avoine par exemple).
On constate un allégement dans la méthode et des modifications nécessaires.
Carole et moi avons adopté la plupart de ces changements :

  • Les deux gressins quotidiens (en phase action), qui ont disparus depuis quelques années de nos menus cure,
  • La tranche de pain complet le matin (en phase stabilisation) supprimée.
  • La prise d’un en-cas en matinée et dans l’après-midi (en phase action), qui ne sont pas nécessaires si on a pas faim,
  • Certaines viandes non-autorisées à l’époque (en phase action), mais qui, analyse faite, sont toutes autant des viandes maigres que celles conseillées à l’origine.
  • Nous prenons maintenant moins en compte les calories (entre 500 et 700 calories/jour en phase action et 1000 en phase stabilisation) mais surtout la quantité de protéines pures nécessaires chaque jour, en complétant au besoin par du Triple Shake protéiné. Ce besoin est même obligatoire parce que nous avons constaté qu’il est rare d’avoir son quota de protéines via l’alimentation. Pour rappel, il faut 1 g de protéines pures par kilo en-dessous de 60 ans puis 1,2 g à 1,3 g en avançant dans l’âge. Exemple : environ 13 g pour 100 g d’œuf (1 œuf = environ 65g), 28 g pour un steak de 100 g, 15 g pour 100 g de tofu nature nature, 23 g pour 100 g de cabillaud.
  • Le tableau Ciqual dont nous avons intégré l’accès via ce site (taper Ciqual dans la loupe), est un devenu un outil indispensable pour connaître ces valeurs.
  • Nous essayons de comparer l’indice glycémique des produits. Il est mesuré de 1 à 100 (mais peut-être supérieur à 100). Les glucides à index glycémique élevé (>50) entraînent une sensation de faim plus rapide après ingestion et provoquent une forte sécrétion d’insuline favorisant leur stockage sous forme de graisses. Avec les glucides à faible IG (<50), nous arrivons plus vite à la sensation de satiété.
    Nous avons allonger notre liste personnelle d’aliments non autorisés pendant la cure ( qui étaient souvent à consommer avec parcimonie)comme les panais cuits (IG 97). Ces derniers ainsi que le navet cuit (85), le rutabaga cuit(70), la citrouille (70) ont ainsi été exclus de notre alimentation. Les betteraves cuites (65), les carottes cuites (65) sont consommées uniquement crues.
  • A partir du premier jour cure, l’accent doit être mis au sens “plaisir“ de l’alimentation et non au sens “astreintes“. La présentation, les couleurs, les épices. Tout est fait pour oublier AVANT et installer de nouvelles habitudes, pour ne pas dire des règles.
  • Le temps est tout aussi fondamental. Redécouvrir ses facultés sensorielles d’une manière olfactive en sentant d’abord les effluves du met jusqu’à nous en faire saliver. Actionner généreusement nos papilles gustatives en prenant le temps de mastiquer pour ensuite l’ingérer. Respecter le délai d’au moins 20 minutes pour laisser agir l’hypothalamus et que l’effet de satiété apparaisse.
    L’art de déguster est aussi beau que celui de cuisiner. Et puis, c’est aussi l’instant propice aux échanges. Fini les repas pris sur le pouce au bord d’une table ou devant la télé. Ayez pitié de vous-même.

Le petit plus de cette année : nous avons ajouté une séquence “jeûne séquentiel“, c’est-à-dire, après notre dernier repas du soir, nous ne mangions rien pendant 16 heures, hormis le Daily BioBasics du lendemain matin, les MSM et les Proanthenols car aucun des trois ne rompt le jeûne. Ce qui nous permettait de faire le prochain repas le lendemain midi. Cela veut dire pas de shake protéiné avec le Daily du matin et pas avant de se coucher. Il suffit d’anticiper soit au goûter, soit juste après diner en complétant le besoin quotidien… Et cela fonctionne très bien !

Mais il n’y a pas que la cure annuelle, il y a le TOUT le reste tout au long de l’année, tantôt quotidiennement, tantôt en cure ou en cas de besoin.

  • les basiques (Daily Biobasics, Proanthenols et OmeGold pour nettoyer, nourrir et protéger au quotidien,
  • Les petits plus comme les MSM, pH Plus, Les vitamines D&K, le Zinc,
  • Les produits hors compétition qualitativement car uniques : Discovery, Biotic Blast, Phase’Omine, Digestive Formula…
  • Les anti-douleurs : Somazyme, Micro-Mins…
  • Les produits pour l’activité physique de la gamme BE et Solis
  • Les produits hygiène : savon, shampoing, et après-shampoing, lotion MSM, WonderGel…
  • Les cosmétiques.

Rassurez-vous, on ne prend pas tout en même temps, mais tout à son utilité à l’instant T.

L’idée ne vient pas spécialement de nous, mais nous avons recoupé et comparé un certain nombre d’informations venant des nouveaux curistes et des initiés : la prise des basiques un à deux mois avant cure semble faire l’unanimité sur le bon démarrage du protocole, surtout sur des sujets dont le microbiote est déséquilibré.

Il est essentiel d’œuvrer pour notre bien personnel mais aussi pour nos proches et pour y intéresser toutes les personnes que nous croiserons encore cette année et les suivantes…

Depuis ma première cure en 2014, je n’ai jamais repris tous ces kilos. Avec cette nouvelle hygiène de vie et ces nouvelles habitudes alimentaires, associées à quelques cures de détox annuelles, j’ai perdu 27 kg sans jamais forcer, sans être frustré et sans remettre ma santé en jeu…


Septembre 2023

Publié par Joël (joel@vieomieux.com)


Clause de non-responsabilité

Selon les articles 10 de la convention européenne des droits de l’Homme du 4 novembre 1950 et article 11 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne de 2000 : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières… ».

Le site internet “vieÔmieux“ ne remplacera en aucune façon un avis médical ou une consultation chez un professionnel de santé. Seul un médecin généraliste ou spécialiste est habilité au diagnostic médical et au traitement adapté.
Le site internet “vieÔmieux“ ne propose sur son site et dans sa newsletter que des conseils généraux de bien-être et d’hygiène de vie, dans le but de simple vulgarisation. La capitalisation de leur potentiel santé et l’ouverture à un maximum d’informations diverses relayées avec des sources, sont l’ultime objectif pour favoriser les bonnes conditions d’un état de santé optimale, ouvert sur la connaissance.

Le site internet “vieÔmieux“ sélectionne les meilleurs articles sourcés pour en faire une synthèse, sans que celles-ci puissent être bien entendu considérées comme complètes et/ou exhaustives. 
L’utilisation des informations fournies s’effectuera donc sous la pleine et entière responsabilité de l’utilisateur au même titre que l’utilisation qu’il pourrait faire à partir de livres ou revues. Et en aucun cas, le site internet “vieÔmieux“ ne pourra être rendu responsable de cette utilisation, ainsi que d’erreurs, d’inexactitudes ou d’omissions pouvant exister sur ce site ou cette newsletter. 

Les utilisateurs de ce document et autres informations sont donc vivement conseillés à ne pas utiliser exclusivement cette information en se basant simplement sur leurs connaissances et expériences professionnelles. Ils auront à charge d’approfondir le contenu de ces informations et d’en vérifier la véracité.

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.