Notre Sommeil

Publié le 14 avril 2021

Le sommeil est un élément indispensable à notre vie et par conséquent, à notre santé.
En effet nul ne peut vivre sans dormir.
A chaque âge sa dose journalière de sommeil (sieste comprise) :
Les nouveau-nés ont besoin de 15 à 20 heures de sommeil
Les 3/5 ans de 10 à 13 heures
Les 6/13 ans de 8 à 13 heures
Les 14/17 ans de 8 à 10 heures
Les adultes de 7 à 9 heures
Les plus de 65 ans de 7 à 8 heures
Ces durées varient individuellement suivant notre activité, notre IMC (indice de masse corporelle), etc…

Quelle est l’utilité du sommeil ?
Le sommeil a un effet important sur la mémorisation des apprentissages de la journée (création de nouvelles connexions neuronales), le classement et le stockage des informations reçues dans la journée. 
Il influence positivement le fonctionnement du métabolisme et de notre système immunitaire lorsqu’il est de qualitatif et régulier.
Un bon sommeil est bénéfique pour notre système cardiaque qui, lors d’un repos de qualité, bat au ralenti. Au contraire, en cas de soucis de sommeil, notre système cardiaque est sollicité en continu. Ce qui peut aussi générer un phénomène inflammatoire. Tous deux sont délétères pour notre santé.
Et il reste encore bien des choses à découvrir sur ses bienfaits. 

Comment se déroule le sommeil ?
Il est composé d’un cycle de 4 phases qui se répètent 3 à 6 fois par nuit. Mais chaque cycle diffère du précédent.
Stade 1 : Transition éveil-sommeil (environ 5%)
Stade 2 : Sommeil lent léger (environ 55%)
Stade 3 : Sommeil lent profond (environ 20%)
Sommeil Paradoxal (environ 20%)

Qu’est-ce qui favorise le sommeil ?
De nombreuses solutions peuvent aider à une amélioration de la qualité de votre sommeil :
Être à l’écoute de son corps, les signes qui vous indiquent d’aller vous coucher sont les bâillements, les yeux qui se ferment, la sensation de froid, etc… Il peut être contre-productif de se coucher juste parce qu’il est l’heure !
La méditation ou bien la technique de la cohérence cardiaque permettent une meilleure gestion du stress quelle qu’en soit l’origine (application sur vos téléphones par exemple).
Manger/Boire “léger“ le soir est une règle de bon sens ! En tout cas éviter les trop grandes quantités et les aliments que vous avez du mal à digérer.
Ne pas utiliser d’appareils électroniques les deux heures avant le coucher. Ils émettent une lumière bleue qui perturbera votre sommeil. (Tablettes, téléphones, consoles portables, ordinateurs, etc…).

Essayer d’éteindre toutes les sources lumineuses dans votre chambre. Même de petits points lumineux peuvent influencer votre sommeil. Vous pouvez aussi utiliser un masque (ceux proposés dans les avions longs courriers).
Des appareils électroniques simulent la lumière du coucher de soleil, ce qui permet de resynchroniser votre sommeil.
Boire le soir une infusion à base de tilleul, camomille ou fleur d’oranger.
A partir de milieu d’après-midi (suivant votre sensibilité personnelle), éviter de consommer des excitants comme le café, thé, etc… 
Lire un livre ou un article de presse (mais imprimé sur du papier) est une activité apaisante et donc profitable.
Ne pas s’inquiéter du fait que vous ne dormiez pas d’une traite, tant que ces éveils sont de courte durée.
Avoir une activité physique en journée (au moins 2 à 3 fois par semaine), mais pas trop tard dans la journée, si possible avant 15h.
Les rapports sexuels (quand le plaisir est partagé) remplacent avantageusement les somnifères.
Réduire la température de votre chambre (16 à 19°) car la baisse de température de votre corps est bénéfique à l’endormissement. Utiliser des fibres naturelles pour vos draps, couvertures et couettes.
Aérer régulièrement votre chambre.
Garder un rythme pour toute la semaine (week-end compris).
Perdre du poids (si vous êtes en surpoids). Le surpoids compresse les organes internes tels que le cœur, les poumons, etc… Ce qui peut empêcher un sommeil de qualité.

Qu’en conclure ?
Les somnifères, ce n’est pas automatique😉
Nous avons tous notre propre rythme de sommeil. Il ne faut DONC pas se focaliser sur une durée particulière. Avoir de courts réveils est normal. Sachez que beaucoup de solutions pour favoriser un sommeil de qualité existent.

Si malgré tout, votre sommeil n’est toujours pas réparateur, la consultation d’un spécialiste est conseillée. Des services spécialisés existent dans les CHU (Centres Hospitaliers Universitaires).
Philippe vous souhaite une bonne nuit !
            

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *