Margot R. – Paris (75)

Publié le 12 novembre 2020

Diabétique de type 1, depuis l’âge de 4 ansRetour d’expérience de ma cure

Je suis diabétique de type 1 (insulino-dépendante par injection) et j’ai voulu faire la cure pour cette raison mais aussi dans une optique de bien-être général.
J’ai commencé la cure de manière que ma première semaine de phase 2 soit pendant mes vacances. Je pouvais surveiller de près mon diabète (j’ai le capteur freestyle) et être vigilante quant aux éventuelles hypoglycémies.

J’ai donc arrêté mes injections d’insuline rapide et je faisais des bolus dès que ma glycémie était trop haute. J’ai donc appris à mieux me connaître grâce à l’insulinothérapie fonctionnelle.
Cela permet de déterminer les besoins en insuline de mon corps (pour moi 1u d’insuline rapide me fait baisser d’environ 0.75 mg/dL).
J’ai également réduit mes besoins en insuline lente (toujéo) : je suis passée de 17u à 13u/jour.
De manière générale, le fait d’arrêter de consommer des glucides m’a permis d’obtenir une stabilité de ma glycémie et notamment la nuit (voir mesure ci-contre).

Manger moins de glucides et par conséquent, injecter moins d’insuline évitent les perturbations de la glycémie et l’effet yoyo dû aux hypoglycémies + “resucrages“. Je ne fais d’ailleurs plus d’hypoglycémies dans la journée. Les seules que j’ai eues étaient au début de la phase 2 durant la nuit car ma dose d’insuline lente était trop élevée.
De manière générale, la cure me permet de commencer l’année sainement et je me sens en forme. J’ai même réussi à courir en phase 2 et j’ai perdu 3 kg.
Petit conseil hors cure : j’ai commencé à prendre une dose de daily le matin avant de faire la cure. Avant cela, je faisais très souvent des hypoglycémies en fin de matinée et le daily permet de digérer plus lentement mon petit déjeuner. Ainsi, mon pic d’hyperglycémie après le petit déjeuner est largement diminué et je ne fais plus ces hypoglycémies de fin de matinée.
😊 Merci vieÔmieux® 

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *