Les bienfaits du rire sur notre corps !

Publié le 9 juillet 2021

Le rire ! Ne pas confondre avec le sourire qui n’est qu’une expression du visage ou le ricanement qui est une manière de rire plutôt ironique à connotation négative !

Quand nous étions jeunes, nous riions jusqu’à 300 fois par jour, sans raison, par pur plaisir. À l’âge adulte, ce serait moins de 20 fois par jour, en moyenne. Même si tous les chercheurs ne s’entendent pas sur ces données, il semble bien que l’école, le travail et les conventions sociales nous incitent peu à peu à devenir plus sérieux et à perdre notre capacité de rire spontanément. L’environnement a aussi son importance selon notre habitat, moins stressant à la campagne qu’en ville, donc plus propice à se lâcher.
Dommage, car il est désormais démontré que l’humour et le rire sont excellents pour la santé, et constituent, entre autres, un bon antidote contre le stress.

Norman Cousins a été le premier, en 1964, à expérimenter “scientifiquement“ une thérapie par le rire. En utilisant la pensée positive et le rire, il s’est guéri d’une maladie arthritique très douloureuse, considérée comme irréversible. Il a fait connaître à la communauté médicale et au grand public les résultats de son expérience dans un article publié dans le “New England – Journal of Medicine“ en 1976. Trois ans plus tard, paraissait son succès de librairie “Anatomy of an Illness“. Sa méthode consistait essentiellement à visionner des films comiques aussi souvent qu’il le pouvait et à consommer de la vitamine C en très grande quantité. Il a constaté que chaque visionnement de 30 minutes lui procurait 2 heures de repos sans douleur. Après 6 mois de ce traitement, il était complètement rétabli.

Rire est donc une option de traitement à la portée de tous.

Nous vivons dans un monde où la productivité et le stress prédominent. Le travail et les responsabilités du quotidien, les problèmes et la crise du Covid prennent de plus en plus de place dans nos vies, au détriment des loisirs et de l’activité physique, qui sont souvent délaissés. La suractivité audiovisuelle et numérique nuit au relâchement de nos sens et freine l’envie de rire naturellement.

Beaucoup trop de personnes choisissent de prendre des médicaments pour favoriser la concentration au travail ou à l’école, pour avoir plus d’énergie, pour être moins stressé, pour mieux dormir, et mieux se relaxer, voire profiter de quelques instants de rire. Est-ce normal ? Il existe pourtant d’excellents suppléments nutritionnels qui nous soutiennent d’une manière naturelle et biodisponible. Avec notre société partenaire, nous proposons des produits uniques inégalés grâce aux synergies des composants choisis et à la base phytozyme (voir article sur ce sujet).

Il y a aussi des solutions alternatives comme le yoga, la méditation ou dans le cas qui nous intéresse, le rire comme outil thérapeutique. En effet, le rire ne serait pas qu’une simple sensation agréable, mais constituerait bel et bien une option de traitement non-pharmacologique à bien des maux. Par ailleurs, en opposition à bien des thérapies, le rire est à la portée de tous, il est abordable, n’est dangereux pour aucune condition médicale ou presque (des précautions doivent être prises à la suite d’une chirurgie récente) et est facilement accessible. En fait, on peut utiliser le rire comme thérapie pour finalement rire à nouveau naturellement et débloquer nos freins. 

Voici quelques constats des bienfaits du rire sur notre organisme :

  • Amélioration du système de défense immunitaire : le rire favorise la production de globules blancs (leucocytes) dans le corps qui sont des cellules du système immunitaire.
  • Diminution du stress : le stress est omniprésent dans le quotidien ce qui, à long terme, peut entraîner des effets délétères sur l’organisme. Le rire constitue une piste de solution intéressante puisqu’il entraine la diminution de la concentration en cortisol, l’hormone du stress, dans le sang.
  • Effet positif sur la dépression : le rire déclenche une augmentation de la sécrétion d’hormones qui régularisent l’humeur comme la dopamine, sérotonine et les endorphines, ce qui procure un effet de bien-être.
  • Effets sur le système cardiovasculaire : en combinaison avec l’exercice physique, le rire peut augmenter le volume de sang éjecté par le cœur. Il peut aussi favoriser la dilatation des vaisseaux sanguins, diminuant ainsi la pression artérielle. La pratique du rire à long terme pourrait diminuer les arythmies et pourrait même contribuer à prévenir l’infarctus du myocarde (crise cardiaque).
  • Entrainement et détente des muscles : le rire sollicite plusieurs groupes musculaires dont les abdominaux et les muscles respiratoires. Environ 130 muscles sont sollicités lorsque nous rions et pas moins de 400 pour un fou rire. Les contractions musculaires rythmiques qui découlent d’une bonne rigolade procurent un effet de détente comparable à celui obtenu à la suite d’un exercice physique d’intensité modérée. Avoir un fou rire est un excellent exercice physique. Contrairement aux idées reçues, le rire ralentit l’apparition des rides car il entretient la contraction et la décontraction de certains muscles du visage.
  • Effets sur la respiration : le rire favorise la prise de grandes inspirations, ce qui contribue à augmenter les échanges gazeux. De plus, il a même été démontré que le visionnement de films humoristiques diminuait l’hyperactivité bronchique dans les cas d’asthme sévère.
  • Effets sur la digestion : En riant, on stimule beaucoup le diaphragme et les organes ainsi que tout le système digestif. Ce massage de la ceinture abdominale et du système digestif revitalise les fonctions de la digestion comme l’augmentation de la sécrétion de sucs gastriques, et peut réduire ainsi les problèmes de transit.
  • Modulation de la douleur : les études ont démontré que le rire augmente le seuil de tolérance à la douleur. 
  • Création de liens sociaux : le rire est aussi un formidable moyen de communication sociale. Par exemple, les effets dominos d’un fou rire en société déclenche souvent de nouvelles relations. Ne sommes-nous pas attirés plus facilement par un visage rayonnant ou une personne rieuse ? 
  • Effets sur le sommeil : le rire  améliore la qualité du sommeil en augmentant le taux de mélatonine, qui est une hormone sécrétée par le cerveau. 

En conclusion, le rire ne guérit peut-être pas tous les maux, mais il est beaucoup moins invasif qu’une chirurgie et il est associé à beaucoup moins d’effets secondaires qu’un médicament.  Attention, n’arrêtez pas votre prise de médication pour autant !

Toutefois, le rire peut définitivement être utilisé comme adjuvant dans le traitement de bien des problèmes, autant en santé mentale qu’en santé physique et tant mieux si la connaissance de ses bienfaits nous incite à nous esclaffer davantage !

Pour ma part je sais que rire est une partie intégrante de ma vie. Et ça fait du bien à tout le monde, entourez-vous de gens qui vous font rire et vous verrez que ça fait du bien. On peut sauver bien des situations avec du rire ou de l’humour. Pour ça il faut aussi pratiquer une discipline qui n’est pas facile : l’autodérision.

L’autodérision peut commencer le matin en grimaçant devant son miroir et vos proches : Essayez !
L’autodérision, c’est se moquer de soi-même, mettre en évidence ses doutes, ses faiblesses et les assumer.
Le rire humanise, rassure, désamorce des situations compliquées. Le rire suscite la sympathie autour de vous au point de vouloir faire partie de votre entourage pour profiter de ces instants de fraîcheur.

C’est mon message du jour : mettez un peu de légèreté dans votre vie ! Vous n’êtes pas à l’abri de passer de bons moments 😉

RIRE, vous pouvez en abuser !

Carole G.

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *