Le filtre à eau

Publié le 24 janvier 2021

Un petit rappel sur l’équilibre acido-basique.
Le pH de l’eau se mesure sur une échelle de 1 à 14, sachant qu’un pH neutre est à 7.
L’eau est plutôt acide ou plutôt alcaline, 
Le pH de l’eau du robinet se situe entre 6,5 et 8,5 selon l’environnement dont elle provient. Plus on descend sous 7, plus on sera acide. Plus on monte au-dessus de 7, plus on sera basique (ou alcalin). 
Mais la science et le corps médical sont d’accord sur ce point : pour que notre métabolisme fonctionne d’une manière optimale, l’eau qu’on boit, devrait avoir un pH entre 6,5 et 7,2. 
Le filtre à eau de Lifeplus permet ceci car il ne modifie pas le pH de votre eau du robinet qui est en principe dans ces valeurs.
Bien souvent notre corps est plutôt trop acide que trop alcalin.
Si on boit de l’eau acidifiante, l’organisme compense en prenant le calcaire alcalin dans les os. Ce qui peut quand même provoquer une carence d’où l’ostéoporose. 
Boire en permanence de l’eau alcaline est aussi néfaste que de boire tout le temps de l’eau acidifiante. Et le corps ne peut rien faire pour compenser trop de consommation d’eau alcaline. 
Il est préférable de s’alimenter en respectant l’équilibre acido-basique et si votre corps est trop acide, vous pouvez compenser en prenant les “pH Plus“ de Lifeplus.

Purification de l’eau : les différentes technologies

Eau potable du robinet
L’eau qui sort de votre robinet est une eau traitée et les résidus qu’elle contient ne lui rendent pas ses propriétés d’origine.
La première sensation lorsqu’on boit de l’eau du robinet, c’est son aspect plus ou moins trouble et son goût chloré. En effet la majorité de traces de polluants et de traitement, résistent à la filtration industrielle.
Il reste des traces de nitrates, de plomb et de perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire des produits chimiques comme les pesticides, les détergents, les médicaments ou les plastifiants.
On trouve des microparticules de plastiques, inférieures à 5 µm qui sont des polymères synthétiques solides et insolubles créées par la décomposition des déchets plastiques partout dans l’environnement ; plans d’eau, nappes phréatiques et eau potable.
Il est quasiment impossible de les traiter efficacement en station d’épuration. 
Donc, il est encore plus difficile de traiter les particules encore plus petites de l’ordre de 10 à 30 µm, comme les résidus cométiques, les shampoings, les crèmes pour la peau, les exfoliants, les gels douche, les couches bébés, etc…
Le filtre à eau distribué par Lifeplus répond à ces exigences avec un filtrage à 0,5 µm.

Carafes filtrantes
Ces carafes utilisent des cartouches avec des granulés de charbon actif et de résines. Le charbon actif absorbe le chlore et certains polluants. La résine élimine la dureté de l’eau qui est à l’origine du dépôt de calcaire en réduisant malheureusement certains minéraux. Il y a plusieurs points négatifs :
– La fabrication de ces cartouches. La matière filtrante de la cartouche fait généralement l’objet d’un traitement spécial à l’argent et ce pour des raisons d’hygiène. La présence d’argent dans l’eau est tolérée jusqu’à 0,1 mg/l par l’OMS. Mais l’Anses a estimé qu’on ne peut pas exclure qu’un seuil de dangerosité soit dépassé.
– L’hygiène : C’est un développement favorable aux bactéries par rapport à la mauvaise utilisation de ces carafes qui devraient toujours être conservée au réfrigérateur. D’ailleurs, c’est un point important puisque nous devrions boire de l’eau tempérée et ce n’est pas possible avec ce système si nous respectons les consignes sanitaires. 
– Une eau toujours stagnante. Une eau qui ne circule pas n’est pas oxygénée et homogène. Elle va créer différentes couches avec des différences entre le fond et la surface. Les bactéries prolifèrent plus facilement dans l’eau qui stagne.
– Des agents polluants : en effet, il n’y a aucune information claire sur la réduction des agents polluants avec ces produits.
– L’élimination de minéraux essentiels : Il existe d’après UFC que choisir d’importantes variations en fonction des marques sur la réduction du calcaire. Beaucoup trop, pour certaines, qui éliminent des minéraux essentiels comme le calcium, le fer ou le potassium et déséquilibre l’eau.
– Le filtrage : On ne peut pas vraiment appeler cela “filtrer“ : En fait ces systèmes ne font qu’éliminer le calcaire en rejetant du sodium déjà en excès avec le sel dans notre alimentation. On réduit essentiellement la dureté de l’eau et on élimine un peu le goût du chlore.
– L’ANSES indique que la carafe ne rend pas potable une eau qui ne l’est pas.
– Les normes et règlementations floues : L’ANSES (agence nationale pour la sécurité sanitaire de l’alimentation et l’environnement) estime que la plupart des carafes respectent les normes en vigueur (odeur, chlore, plomb, cuivre) mais qu’elles peuvent relarguer des contaminants et entraîner un abaissement du pH, donc une eau plus acide. 
– Les carafes filtrantes ne sont actuellement pas couvertes par une règlementation spécifique.  Il y a juste la norme AFNOR (certification : NF 406 Révision no 0 mise en application le 2 juillet 2008), qui définit les procédures de test de carafes filtrantes, mais aucune valeur n’est imposée.
– La rentabilité : Malgré un prix attractif du filtre (autour des 5 €), ramené au coût moyen annuel de cette eau filtrée, elle reste encore chère ; seulement deux fois moins chère par rapport aux bouteilles d’eau plastique.

Fontaines à eau
Pour commencer, fontaine à eau ne veut pas dire fontaine filtrante. Ce n’est pas toujours le cas. Les fontaines avec bonbonnes sont tout simplement des distributeurs d’eau minérale identiques à nos eaux en bouteilles.
Mais dans les deux cas, c’est de toute façon une catastrophe. D’après les associations de consommateurs, on y trouve régulièrement des bactéries et des champignons. 
Pour quelles raisons : 
Un manque d’hygiène lors du nettoyage des circuits (réservoir intermédiaire et circuit interne notamment) que ce soit avec ou sans bonbonnes
Trop d’attente entre les changements de bonbonnes. Des tuyaux vides qui génère des terrains à bactéries
Leur bilan carbone est aussi catastrophique pour les bouteilles avec bonbonnes. C’est une perte énorme d’énergie pour la fabrication et le nettoyage de ces bonbonnes. Enfin, leur transport et leur recyclage est cher et encombrant.
Les fontaines à eau sans bonbonne sont reliées directement au robinet mais pour la majorité de ces machines, elles passent majoritairement par un réservoir intermédiaire qui envoie soit vers l’extérieur une eau tempérée ou soit vers un système de refroidissement de l’eau. Il y a donc toujours une certaine part d’eau stagnante.
Enfin, si vous voulez une vraie fontaine à eau avec un filtre et sans que l’eau soit stagnante, les prix s’envolent au-dessus de 1000€. Et cela devient encombrant.

Le filtre à eau Lifeplus
Il y a deux versions et deux formats.
Une version sur évier :
Elle ne nécessite aucune modification sur l’évier. Le porte-filtre est simplement posé et embout vissé à la place de la bague filtre habituelle du robinet.
– Petit modèle (1 à 2 pers) – Counter Top : Code 1496 – Prix 373,87 € (100 IP)
– Grand modèle (3 à 4 pers) – Counter Top : Code 0465 – Prix 499,00 € (150 IP)
Une version sous évier :
Elle nécessite l’installation d’un robinet supplémentaire sur l’évier (fourni) et le porte-filtre doit être fixé sous l’évier. Le branchement se fait directement à l’arrivée d’eau.
– Petit modèle (1 à 2 pers) – Below Sink : Code 1497 – Prix 490,81 € (130 IP)
– Grand modèle (3 à 4 pers) – Below Sink : Code 0466 – Prix 681,16 € (200 IP)

Fonctionnement 
Le principe est ultrasimple. 
Il n’y a pour ainsi dire pas de circuit interne. Tout se passe dans le filtre.
Il fonctionne sans électricité et sans chimie. Uniquement par la pression de l’eau.
Multipure qui est la marque choisie par Lifeplus, est l’inventeur et le plus grand fabricant mondial de la technologie des cartouches de charbon actif.
Ce filtre à eau bénéficie depuis plus de 15 ans de la certification NSF. Seule norme reconnue dans le monde pour les filtres à eau.
Débit : 3 L/minute
La cartouche filtrante est un bloc solide de charbon actif
1ème étape : adsorption électrocinétique. Préfiltration mécanique >5 μm
2ème étape : filtration mécanique 0,5 μm des polluants solides tels que les fibres d’amiante, micro-organismes, rouille. 
3ème étape : adsorption physique de polluants dissous comme les métaux lourds, le chlore, les pesticides, les produits chimiques etc…

La cartouche filtrante
Il y a deux modèles correspondant aux deux formats : 
Pour les petits modèles : code 1498 – 88.30 € (20 IP)
Pour les grands modèles : code 0467 – 104.58 € (24 IP)
Le fabricant conseille de changer les cartouches tous les ans.
Pour exemple : 
– la cartouche pour petits modèles est prévue pour environ 2250L d’eau filtrée. 

La redynamisation de l’eau
L’eau filtrée peut être affinée par la céramique SENSEH ® Energy.
Code 1499 – Prix : 73.89 € (13.50 IP)
L’eau conserve non seulement sa pureté, mais aussi sa vitalité et son goût comme l’eau de source. 
Comme l’eau est plus douce, elle dissout mieux les composants ajoutés comme lorsque vous la mélangez avec du Daily BioBasics par exemple.
La céramique SENSEH® Energy se compose de roche minérale à haute énergie, d’une montagne japonaise (mont d’Ayurs), réputée pour ses vibrations géomagnétiques. Elle a été transformée en disque céramique et insérée dans le boîtier du filtre.
Avant l’apparition des canalisations, les japonais mettaient déjà ces céramiques dans leurs réservoirs d’eau pour rendre l’eau stable et douce. 
C’est un japonais, le Dr Masaru Emoto qui l’a fait découvrir en photographiant au miscroscope la forme cristalline de l’eau congélée. Il a montré que plus l’eau est pure, plus les cristaux sont nets. Cette céramique redynamise l’eau. Elle conserve toujours de l’énergie et n’a donc pas besoin d’être renouvelée.

Exemple de l’eau du robinet de Berlin ni filtrée, ni énergétisée :
Pour le Dr Emoto, c’est une “eau mutilée, sans cristallisation“

La même eau du robinet avec le filtre à eau et SENSEH® 
Pour le Dr. Emoto, c’est “un cristal parfait et symétrique selon la pureté et la nature même de l’eau, plein de vitalité et de beauté »

Sélection des polluants nuisibles à la santé, contenus dans l’eau et leur taux de réduction*

Métaux lourdsRéduction
Plomb*Élimination > 99,3 %
CuivreÉlimination > 93,3 %
CadmiumÉlimination > 80,0 %
MercureÉlimination > 99,0 %
*Pour un pH de 6,6
Hydrocarbures chlorésRéduction
Trichloréthylène (TRI)Élimination > 99,0 %
Tétrachlorure de carboneÉlimination > 99,0 %
Tétrachloroéthylène (PER)Élimination > 99,0 %
DichlorométhaneÉlimination > 95,0 %
Germes/micro-organismesRéduction
Bactéries coliformesÉlimination > 99,9 %
Giardia IntestinalisÉlimination > 99,9 %
Trihalométhanes- cancérigènesRéduction
ChloroformeÉlimination > 99,8 %
BromoformeÉlimination > 99,8 %
Produits chimiquesRéduction
ChloreÉlimination > 99,0 %
BenzolÉlimination > 83,0 %
O-XylèneÉlimination > 95,0 %
ToluèneÉlimination > 99,0 %
ÉthylbenzèneÉlimination > 95,0 %
PCBsÉlimination > 99,9 %

Le chlore est très utilisé dans les stations dépurations pour supprimer les bactéries et donne sans surprise un goût à l’eau. 0,1 mg de chlore par litre d’eau traitée selon véolia.

Pesticides et herbicidesRéduction
AtrazineÉlimination > 97,0 %
Lindane (Gamma HCH)Élimination > 99,0 %
1,2 DichloropropaneÉlimination = 100,0 %
2,4 DÉlimination > 98,0 %
SimazineÉlimination > 97,0 %
Enrin (antibactérien pour animaux)Élimination > 99,0 %
Substances cancérigènesRéduction
AmianteÉlimination > 99,0 %
TrihalométhaneÉlimination > 99,8 %
Sélection des minéraux essentiels préservésConservation
CalciumConservation > 90,0 %
MagnésiumConservation > 90,0 %
Fer (dissout)Conservation > 90,0 %
PotassiumConservation > 90,0 %

Analyses de laboratoires : NSF selon NSF/ANSI-Norme Nr. 53 et NSF/ANSI-Norme Nr. 42
*Les impuretés de l’eau peuvent ou non être présentes dans l’eau du robinet.

Comparatif économique 2020
Exemple pour un couple en Alsace où l’eau est chère (opérateur : SDEA) : 4,81€/m3 (distribution, traitements, abonnements et taxes). Ce couple a opté pour le modèle de filtre à eau pour 2 personnes, posé sur l’évier.
La consommation moyenne par habitant en France est de 148 litres /jour selon le centre d’information sur l’eau. 
1% de cette eau est destiné à être bu, soit environ 1,5 L/jour, ce qui est recommandé par le programme national nutrition santé (www.mangerbouger.fr). 
Un couple buvant 3 litres/jour d’une eau de ville, dépense donc par an :
3 litres X 365 jours = 1,095 m3 X 4,81 € = 5,26€/an*
Attention, l’eau de ville n’est pas totalement filtrée puisqu’elle contient encore différents résidus : pesticides, médicaments, et polluants divers.
L’eau en bouteille, selon ses qualités, s’il elle est minérale ou de source, coûte entre 0,13 € et 1€ /litre.
Notre couple alsacien boit une eau de source en bouteille au prix moyen français, soit 0,30€. Donc : 1095 Litres x 0,30€ = 328,50€
La différence entre l’eau du robinet et l’eau minérale est = 323,24€
Avec cet investissement, il n’y a pas de rentabilité la première année : 323,24€ – 373,87€ (coût du filtre à eau) = – 50,63€
Mais il y a ensuite une rentabilité, toutes les années suivantes : 323,24€ – 88,30€ (coût de la cartouche) = 234,94€ d’économie.

Comparatif écologique 2020
Une bouteille plastique met 1 siècle à se biodégrader. Qu’allons-nous laisser à nos enfants ?
Il y a eu d’énormes progrès dans la fabrication des bouteilles en plastique puisqu’elles sont passées de 50 à 35 g en moyenne, voire même 20 g pour les plus légères. Mais ce n’est pas suffisant.
Si on reprend le même exemple du couple alsacien, il consommerait 730 bouteilles, soit 25 kg de plastique/an complètement inutiles, sans compter le suremballage en PE, souvent imprimé et donc plus difficile à recycler.
Aujourd’hui, ces bouteilles sont fabriquées en PET de type 1 (voir picto au fond de la bouteille).
Le PET est un matériau inerte. Le CNRS et d’autres laboratoires le laboratoire de Physico et toxico-chimie de l’environnement de l’université de Bordeaux confirment dans leurs études qu’il ne contient ni phtalates, ni Bisphénol A. 
Ces bouteilles sont donc recyclables à 100%. 
Malheureusement, recyclable ne veut pas dire recyclé. En France, seulement 49% des bouteilles, sont recyclées. 
Il y a peu de filière de recyclage et des milliers de tonnes de PET s’accumulent dans des centres de traitement en attente d’une seconde vie depuis que l’Asie n’est plus notre poubelle écologique.
En principe, cet emballage n’est pas dangereux si la bouteille n’est pas réutilisée ou surexposée à la chaleur. En effet, ces bouteilles sont à usage unique et doivent être recyclées une fois vide. Peu de gens le savent en réalité. Et c’est là où est le danger. En la réutilisant comme récipient, elles peuvent libérer des particules de trioxyde d’antimoine, qui est un perturbateur endocrinien et ces particules peuvent se diffuser dans l’eau de manière conséquente.
Le stockage des bouteilles plastiques s’effectue majoritairement en extérieur avec là-aussi des risques. Les pics de chaleur combinés à l’effet loupe du plastique et des suremballages peut provoquer aussi le détachement de microparticules de plastique et libérer de l’antimoine dans l’eau. Pour info, l’antimoine est classé dans la même catégorie d’éléments dangereux que l’arsenic, le phosphore ou l’azote.
Pourquoi, d’après vous la loi alimentation de janvier 2020 interdit dorénavant l’utilisation des bouteilles plastiques dans la restauration collective ? On peut aussi la question : pourquoi seulement la restauration collective ?

L’empreinte carbone. 
Elle répartie en 4 postes : 29% concerne le transport, 30% le plastique, 8% le moulage des bouteilles et 33% pour le remplissage, nettoyage, stockage et packaging. L’impact environnemental de l’eau en bouteille est 450 fois supérieure à l’eau du robinet. Est-ce que cela vaut le coup de boire de l’eau en bouteilles ?
De plus, les résidus dans les bouteilles d’eau sont quotidiennement dénoncés par les associations de consommateurs. UFC que choisir ou 60 millions de consommateurs mettent en avant les résidus de pesticides ou de médicaments.
La cartouche du filtre à eau peut être recyclée puisque le charbon actif peut-être traité dans des fours de réactivation à 800° et être utilisé pour d’autres produits (filtre de hotte, filtre de ventilation industriel pour filtrer les émissions de COV, filtrage des incinérateurs, filtre aquarium, etc… Seul bémol, et toujours le même problème : les filières de recyclage. 
Mais le filtre de charbon actif n’est pas autant dangereux dans la nature et surtout moins volumineux (500g/an).
Enfin, il ne faut pas oublier le sens pratique. Toujours avec notre exemple du couple alsacien, un filtre à eau permet d’économiser la manipulation d’1 tonne d’eau par an, du supermarché au domicile.

Conseils
Ce sont des conseils purement indicatifs et non scientifiques, testés par plusieurs de nos partenaires du réseau Lifeplus. Des constats visuels et corporels :

  • Le seul moyen de stocker correctement l’eau purifiée est le verre. 
  • Pas de bouchon plastique ou alu. Privilégier le liège ou le verre.
  • L’eau doit être bue rapidement. Toujours éviter restée trop longtemps stagnante.
  • Café, thés tisanes : Essayer et vous retrouvez la pureté dans vos boissons
  • Glaçons : Le goût et l’apparence de vos glaçons changeront. Logique d’utiliser aussi cette eau filtrée dans vos boissons
  • Animaux : ce qui est bon pour nous est bon pour eux. N’oublions pas qu’ils sont un sens olfactif plus développé que nous.
  • Plantes. Elles adorent aussi l’eau filtrée

Quelques témoignages

  • Nous avons fait la première année 254 € d’économies car nous consommions 4 L /jour à raison de 50 centimes le litre x 365 jours = 730 €. La deuxième année nous avons fait une économie de 645 € vu que nous n’avons acheté que le filtre de rechange !
  • Nous l’avons acheté pour notre camping-car, c’est un réel soulagement d’être sûr de boire de la bonne eau… Même en vacances !
  • Nos chiens adorent l’eau filtrée par ce système. Ils vident leur gamelle jusqu’à la dernière goutte, alors qu’avant ils rechignaient à boire !
  • J’en avais sincèrement marre d’acheter toutes ces bouteilles d’eau en bouteille plastique, avec tout ce que cela engendre : les porter, les stocker, sans parler de la pollution et de l’empreinte carbone. Pour information : 1 L d’eau issue d’une bouteille plastique génère 1000 fois plus de CO2 qu’un litre issu d’un système d’eau filtrée. (Dr Jens Jungbluth, Suisse)
  • J’ai acheté ce système car je pensais éliminer les substances nuisibles en bouillant mon eau, mais c’est un leurre, bien au contraire, elles ne sont que plus concentrées. Même les microbes ne sont pas détruits en amenant de l’eau à ébullition.
  • On devait se forcer à boire. Depuis que nous avons le filtre à eau, nous buvons, même les enfants, car son goût est équivalent à l’eau de source !
  • Nous nous sommes enfin décidés car le filtre Lifeplus a été testé par la NSF 5 National Sanitation Foundation) le plus grand institut d’analyses d’eau du monde.
  • Les US sont le seul pays au monde où les analyses des filtres à eau ont des normes établis par l’état.
  • Les filtres à eau de Multipure sont les meilleurs parmi les 5000 filtres testés! 


En résumé
Si on résume l’intérêt de ce filtre :

  • C’est qu’il est bon pour votre santé. Il est complémentaire à une bonne hygiène de vie et en adéquation avec une alimentation équilibrée et la plus naturelle possible. 
  • On est serein sur la qualité de filtrage même si une erreur est commise dans le réseau d’eau potable.
  • On retrouve une envie de boire une eau et surtout sans cette odeur de chlore
  • Il est clairement plus écologique que des bouteilles d’eau et même les bouteilles en verre.
  • Il permet des économies non négligeables. Comme vous l’avez constaté, c’est un investissement très vite amorti.
  • C’est des corvées de transport en moins dans votre vie quotidienne et on a plus de question à se poser sur l’approvisionnement.
  • Il est très facile à installer. La notice fournie est très explicite. Il n’y a qu’une seule date à retenir dans son agenda : la date d’anniversaire pour changer le filtre.

Joël

Récapitulatif des références, codes et prix

Filtre à eau petit modèle pour 1 à 2 personnes
– Sur évier : Référence Counter Top Small : Code 1496 – Prix 373,87 € (100 IP)
– Sous évier : Référence Below Sink Small : Code 1497 – Prix 490,81 € (130 IP)
– Cartouche filtrante :  : Filter Small : code 1498 – 88.30 € (20 IP)

Filtre à eau grand modèle pour 3 à 4 personnes
– Sur évier : Référence Counter Top : Code 0465 – Prix 499,00 € (150 IP)
– Sous évier : Référence Below Sink : Code 0466 – Prix 681,16 € (200 IP)
– Cartouche filtrante :  : Filter : code 0467 – 104.58 € (24 IP)

Céramique Senseh :
– Référence Senseh CeramicPl : Code 1499 – Prix : 73.89 € (13.50 IP)

Zoom du 25 janvier 2020

Lien à partager : https://vimeo.com/504135743/446f9f8a57

Commentaires :
  1. Christophe CALIBRE

    Très belle présentation les amis

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *