La Borréliose de Lyme

Publié le 14 février 2021

Vous vous baladez en forêt et toc, et tique…
La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie. 
L’infection peut, dans certains cas, entrainer une maladie parfois invalidante (douleurs articulaires durables, paralysie partielle des membres, etc…). 
Doris, allemande, nous raconte son calvaire et son dénouement.

Je m’appelle Doris Siegenthaler, et je suis mariée à Ruedi. Nous avons trois enfants et cinq petits-enfants.
Je suis né en 1954. Je suis professeur de fitness et coach de nutrition bien-être.
Mon témoignage personnel n’est pas une promesse de guérison.
Toutefois, il a été prouvé que les compléments alimentaires naturels sans additif chimique soutiennent et favorisent la santé et la vitalité.
Et la vitalité de l’être humain ne signifie pas que toutes les maladies peuvent être soignées de manière efficace avec des compléments. Je vous explique simplement ce que j’ai personnellement vécu.

En juin 2009, j’ai été victime d’une intense forme de « maladie de Lyme » causée par une morsure de tique ; ce qui a entrainé des problèmes de santé considérables. Pendant des semaines, je me suis demandé si je me remettrais un jour et si je pourrais continuer d’exercer mon métier.
Malheureusement, au début, je n’ai pas été prise au sérieux par les trois médecins différents que j’ai consultés. Aucun d’entre eux n’a accepté de vérifier ma prise de sang pour détecter la maladie de Lyme, malgré mon insistance. Ce n’est que le quatrième médecin qui m’a prescrit le test, soit déjà sept semaines après la piqûre de la tique. Il a été choqué, non seulement, par le comportement de ses collègues, mais par rapport au très grand nombre de bactéries Borrelia dans mon sang. Il m’a immédiatement prescrit un antibiotique puissant.

Quelques temps après le traitement, j’ai ressenti des effets plus graves qu’avant le traitement antibiotique. Le choc a donc été dur quand le médecin m’a demandé :
« Quel antibiotique devrions-nous utiliser maintenant ? Que faire si le prochain ne donne aucun résultat ? ».
J’ai dit au médecin que je n’étais pas prêt à prendre plus de risques, parce que je ne voulais plus souffrir ; mon état était déjà suffisamment grave.

J’ai alors dit à mon médecin que je voulais essayer les compléments alimentaires, et il m’a tout de suite encouragée à le faire.
Je prenais déjà des suppléments depuis de nombreuses années et j’avais également essayé différents fabricants. En 2008, un an avant ma maladie, j’avais connu la société Lifeplus et ses excellents produits.
Je prenais régulièrement les basiques. Alors j’ai décidé d’augmenter les doses et de prendre en plus, un dosage élevé de différents autres produits Lifeplus, que j’ai pris sur une période plus longue, avec le résultat suivant :
Au bout de deux mois, les secousses électriques ont cessé. (Imaginez-vous : C’est comme avoir des fils électriques dans le dos qui s’actionnent sans interruption pendant 24 heures ; comme si vous aviez touchiez une clôture électrique.)

Après 9 mois, les sensations de brûlures dans mes bras et mes jambes ont diminué. C’était une des raisons pour lesquelles je buvais 8 litres d’eau par jour ! Petit à petit, les douleurs récurrentes aux pieds ont disparu ; moi qui pensais devoir ramper à quatre pattes jusqu’à la fin de mes jours.
La « sensation de fourmis piquantes », qui se répandait sur tout le corps, a diminué régulièrement.
Avec la prise d’OmeGold, cette désagréable sensation qui s’était également propagée au cerveau, certainement notre organe le plus important, a diminué en 3 jours.

Après 9 mois, j’ai pu reprendre lentement le sport, pendant 20 minutes, sans être totalement épuisée.
Au bout d’un an environ, j’ai pu à nouveau dormir la nuit et je me suis sentie plus forte à l’intérieur, même si j’étais encore très fatiguée.
Je suis aussi reconnaissante des autres effets secondaires positifs : comme par exemple, le champignon que j’avais sur deux ongles des orteils qui a soudainement disparu.

En juin 2010, les nouveaux résultats sanguins montraient toujours une grave maladie de Lyme, mais elle n’était plus active. 
Le médecin m’a dit alors : « S’il y a suffisamment de substances vitales dans notre corps, les pouvoirs d’auto-guérison commencent à agir. Vous devriez donc continuer à prendre ces compléments alimentaires ».

En septembre 2010, les résultats du laboratoire furent exceptionnellement bons. A la stupéfaction des médecins, la présence des bactéries Borrelia dans le sang s’était réduite.
Un nouveau test sanguin le confirma en mars 2012.

Comme le monde scientifique le confirme aujourd’hui, 70 % de « notre » système immunitaire se trouve dans l’intestin : j’ai donc également effectué un nettoyage intestinal, selon un protocole proposé par les thérapeutes, partenaires de Lifeplus. 
En peu de temps, je me suis senti beaucoup mieux. Ce qui confirme à mon sens que si l’intestin est bien nettoyé, les substances vitales peuvent être bien absorbées et pénétrer dans l’organisme. Si le corps dispose de suffisamment de substances vitales, les pouvoirs d’auto-guérison du corps sont mobilisés.

Dans cette maladie, l’aspect financier est extrêmement important. Et particulièrement dans mon cas puisqu’après l’effondrement économique de notre propre entreprise en 2008, à la suite de la crise financière mondiale, le taux élevé de des frais médicaux supplémentaires auraient constitué une charge très lourde pour notre budget.

Avec le marketing de recommandation de la société Lifeplus, j’ai pu me permettre d’autofinancer mes propres besoins en compléments, en les recommandant à d’autres personnes, sans aucun coût supplémentaire. Tout au long de cette épreuve, mois après mois, j’avais juste assez de commissions pour couvrir le coût de mes produits. 
Cela signifie que je n’ai eu aucune dépense financière pour retrouver ma santé.

L’augmentation des coûts médicaux dans le monde d’aujourd’hui signifie que beaucoup ne peuvent plus se permettre des achats complémentaires à la santé, mais il y a cette solution. La seule question est de savoir si nous sommes personnellement prêts à le faire.
Il n’y a pas de « moyen plus facile et plus sûr », à notre époque, que de pouvoir se payer sa propre santé en « investissant dans sa propre santé ».
En outre, la société Lifeplus, avec ses produits exceptionnels, apporte une contribution considérable. La société Lifeplus propose avec son système de recommandation, à chaque être humain la possibilité de refinancer les produits. En outre, on peut également générer un revenu régulier en plan B.

Pour votre information, voici les produits qui m’ont permis de désactiver cette maladie et de stabiliser mon état :

  • Les basiques tout d’abord mais à doses élevées : Daily BioBasics, beaucoup d’OPC, et forte dose d’OmeGold, 
  • Vitamine C-Plus et Immune Formula à haute dose, 
  • Une cuillère à café, 3 à 4 fois/jour (ou parfois plus) de Colloidal Silver, sous la langue puis avalé. 
  • Somazyme et Brain Formula, que j’ai malheureusement découvert plus tard.
  • Le Colon Formula, le ParaCleanse et les MSM Plus pour le nettoyage des intestins, en cure de 16 jours.

En raison d’une ancienne blessure sportive (deux ruptures de tendons et, par conséquent, de l’arthrite de l’épaule) je prends aussi du joint Formula. 
En cas de morsure de tique, on m’avait aussi conseillé de prendre de la Cardère sauvage.

Aujourd’hui, à l’exception de Joint Formula, je ne prends plus tous les produits à haute dose. Pour moi, les basiques au quotidien sont indispensables. En fonction de mon instinct Je prends parfois un produit de plus.
Avec gratitude, je me souviens de cette période compliquée mais très instructive.
En regardant vers l’avenir, notre histoire nous a donné, à mon mari Ruedi et à moi, une nouvelle perspective sur nos vies. Nous pouvons chaleureusement recommander la société Lifeplus à tout le monde. Essayez! Ça en vaut la peine !

Doris Siegenthaler


 


 

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *