Développeur/entrepreneur et développeur/vendeur

Publié le 15 avril 2021


Aujourd’hui, je suis dans ma 6ème année de développement du réseau et du business Lifeplus. Quels constats sur les profils de partenaires dans nos downlines et les différences de Lifeplus avec d’autres réseaux de vente par recommandations ?

Le plan de rémunération de Lifeplus repose sur un travail dans la durée. Il démarre par sa propre expérience de consommateur des produits (cure, basiques, cosmétiques, sport…) avec un recueil journalier, le plus précis, de ses propres ressentis et améliorations comme, davantage d’énergie, moins mal au ventre, un meilleur sommeil, une meilleure récupération (sans courbatures), l’effet rajeunissement, une perte de poids durable, etc… Cela peut durer 1 mois comme plusieurs mois. En effet, chacun ressent le temps nécessaire pour gagner une confiance maximale par rapport aux produits, aux animateurs des réunions, à son sponsor, à la société Lifeplus.

Quand ce capital confiance commence à exister vraiment, il est temps de commencer à partager autour de soi, ses expériences, ses améliorations écrites avec photos à l’appui, son enthousiasme. Nous le faisons facilement et naturellement avec un restaurant qu’on apprécie, avec un thérapeute efficace, avec une crème de visage miraculeuse, une coiffeuse qui vous fait une super coupe. Pourquoi ne le ferait-on pas avec sa méthode santé découverte et sa propre expérience de la pratique au quotidien ? Parce que la santé est LE domaine protégé et exclusif aux médecins ? Parce que les produits ne sont pas remboursés ? Alors qu’ils nous font un bien fou ?
Ensuite Lifeplus ne nous rémunère “que“ 5% lorsque nous parrainons une personne de notre entourage qui nous fait confiance et passe commande avec notre PIN sponsor ! Ce n’est vraiment pas motivant si on le fait uniquement pour gagner de l’argent, mais c’est tellement gratifiant de voir ses proches, ses amis aller mieux. Qu’en pensez-vous ?

Donc chez Lifeplus, le travail ne consiste pas à trouver des clients, à chercher à vendre des produits, mais à partager, dans tous les sens du terme, et à construire un socle solide avec des “partenaires“ qui vous font confiance. D’abord pour leur santé et puis, plus ou moins rapidement, pour le style de vie qui consiste à partager ce “bon plan“ santé, qui est légitime car c’est le nôtre ! Puis, si nous aidons nos amis à réussir leur parcours, ils inspireront leurs propres amis à leur tour et nous serons rémunéré à 25% sur ces nouvelles personnes. Voilà un pourcentage qui va générer de l’argent au fur et à mesure de l’étendue de ces témoins réels qui diffuseront à leur tour, leurs vécus.
Mais, c’est vrai, cela peut prendre du temps, selon la durée d’établissement de ce fameux “capital confiance“ que j’ai évoqué au début ! Ainsi, le succès de ce business, si particulier, repose sur la persévérance, sur la qualité et la durabilité de nos relations bien plus que sur la quantité.
 
Dans d’autres réseaux de vente directe, la rémunération sur la vente au client direct (ce qu’on appelle souvent le niveau 1) est bien plus importante (de 25 à 45%). C’est normal, car ce type de modèle économique est valable avec des produits qu’on vend une fois au client (pas de récurrence de consommation mensuelle). Il repose aussi sur la recherche continue de nouveaux clients (dans les modèles les plus éthiques, on y apprend à travailler la récolte des recommandations). Ce type de réseau s’adresse davantage à de bons vendeurs-conseillers, au sens noble du terme, qu’à des profils “entrepreneurs“ qui montent un édifice de plusieurs étages, nécessitant d’excellentes fondations (niveaux 1 et 2). Pas nécessairement nombreux, mais solides et pérennes, pour gravir pas à pas les niveaux et s’assurer des revenus évoluant doucement mais sûrement, de mois en mois, avec une bonne part assurée de revenus récurrents.
 
Je connais et pratique les 2 types de modèles économiques. Je les développe avec plaisir et je comprends de mieux en mieux les profils et les qualités requises pour chacun d’eux ! 
Alors quel type de Leader êtes-vous ?
 
Odile

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *