Nos amis à quatre pattes

Les dates de ces témoignages sont présentés dans l'ordre décroissant.

Nous vous invitons à scroller vers le bas pour découvrir les plus anciens.

L'histoire de Roméo et Léna

En 2005, Léna-Marie (10 ans) a commencé à monter (dressage) à un très bon niveau, et c’est aussi en 2005 que nous commencions à avoir des difficultés financières.Malgré cela nous avions un poulain Hanovrien d’1 an baptisé "Romeo". Celui-ci a été monté à partir de l'âge de 4 ans et il s’est avéré être un cheval de dressage talentueux. Lena-Marie était très triste, car elle avait non seulement une allergie à la poussière mais surtout aussi une allergie au crin de cheval. Cela a provoqué des rougeurs, des conjonctives répétitives et une faiblesse respiratoire. Un pneumologue et un allergologue nous ont conseillé de la dissuader de l'équitation, sinon le chemin d’une bronchite chronique serait tracé, la maladie pourrait s’aggraver et Lena Marie pourrait devenir asthmatique.

Grâce à la prise régulière de substances vitales (voir récit complet), nous avons réussi à contrôler complètement l'allergie au crin.Presque simultanément, l'École de médecine vétérinaire de Hanovre a détecté chez Roméo une «Maladie inflammatoire des voies respiratoires", une maladie chronique- des problèmes pulmonaires inflammatoires. Les poumons ont été radiographiés, il y avait déjà des zones d’ombres, un lavage des poumons a été effectué. S’en est suivi un lourd, long et couteux traitement à la cortisone avec le médicament "prednisolone". Le cheval n’était dorénavant plus sur de la paille, mais sur des copeaux (à cause de faible présence de poussière), le foin a été lavé, en hiver il n’a reçu que du foin issu des silos. Un nébuliseur ultrasonique pour inhalation avec une solution saline et des médicaments ont été achetés.

Un test d'allergie a démontré une allergie aux acariens, Romeo avait une allergie aux moisissures et à divers insectes. Au début, je n’ai pas du tout au l'idée d'administrer à Roméo nos substances vitales. Je pensais qu’avec ses 700 kg il allait nous ruiner financièrement, parce que je pensais qu'il lui fallait 10 fois notre dose A l’automne 2012 un vétérinaire lui a détecté une ataxie et l’a déclaré comme ‘handicapé’ – nous lui avons administré : MSM (10 par jour) et des Proanthenols (4 par jour). Son état s’est amélioré en l’espace de quelques semaines et quelques mois plus tard Lena-Marie et Romeo ont commencé au printemps 2013 dans une saison de tournois couronnée de succès....

Les deux ont été couronnés champions régionaux, et en Juillet 2013 champions juniors de Basse-Saxe de dressage. Ils se sont ainsi qualifiés pour les championnats allemands, qui ont eu lieu six semaines plus tard à Munich. En préparation, nous avons administré à Roméo, à part les MSM et les Proanthenols du X-CELL (une cuillerée par jour). Nous avons été surpris par une amélioration rapide de la constitution du cheval (grâce à la présence des acides aminés d’origine végétale responsable pour la construction du muscle). Romeo a dû passer 4 jours dans l’écurie avec des températures au- dessus de 35 degrés, et ceci pendant les deux championnats, ce qu’il a très bien maîtrisé. Sans une seule baisse de performance, sans essoufflement, le cheval a brillé durant les épreuves difficiles des jours de tournoi, avec, comme cavalière, une jeune femme allergique au crin de cheval !, qui n’a, grâce aux substances vitales de Lifeplus, également montré aucun signe d'allergie ou de détresse respiratoire.
Voici notre histoire qui avait commencé tristement et à la fin avec la devise "un allergique monté par une allergique" est devenue une expérience très réussie ! Clairement visible sur les photos: la croissance des muscles grâce au X-CELL, les photos en haut : les championnats nationaux en juillet, dessous les championnats allemands en août 2013, 6 semaines plus tard!

Télécharger le récit complet de cette formidable aventure

© 2016 par vieÔmieux® - Créé avec Wix.com

Avertissement

Nous sommes un réseau de consommateurs témoins. Le contenu de ces pages est la résultante de nos vécus, de nos expériences, de nos recherches personnelles et volontairement indépendantes en matière de mieux-être et de santé. Ces informations sont donc publiées à titre purement indicatif. Elles ne peuvent d’aucune façon être considérées comme des conseils médicaux personnalisés et ne remplacent aucune consultation chez un médecin ou un thérapeute qualifié. Toute reproduction ou relais de ces informations sans l’autorisation des auteurs est formellement interdite.