2015-06 : Carole et Joël – Gougenheim (67)

Publié le 6 juin 2015

Une nouvelle vie ! Une nouvelle raison d’aimer la vie !

Tout a commencé en avril 2014. Carole m’a parlé de cette cure ; Intéressée par le principe, le côté bio, simple et rapide. Elle était très enthousiaste, comme à son habitude ! Mais, elle ne voulait pas faire seule cette démarche à l’époque (donc tous les membres de notre réseau peuvent me remercier aussi ! 😂). 

Moi, j’avais un job de commercial avec repas fréquents au restaurant. Carole, mettait ça sur le dos de la pré-ménopause. Mais chaque kilo pris annuellement s’accumulait.

Parler du déroulement de la cure ? Difficile ! Tout s’est très bien passé. On appréhendait. C’était la première fois qu’on se remettait physiquement en question.

D’une facilité déconcertante et un bien-être se confirmant de jour en jour. 

Le protocole alimentaire était strictement appliqué (essentiel pendant la phase 1 et 2 !). La semaine, je me battais gentiment avec les restaurateurs pour obtenir ce à quoi j’avais droit. Les jours à la maison, Carole me faisait découvrir de nouvelles saveurs (autorisées). Bénéfice de ces cures que nous avons faites Carole et moi, c’est – 15 kg pour elle et – 20 kg pour moi.

Effets secondaires ? Oui, importants !… Tous positifs.

Le constat est sans appel. Pas de rhume, de gastro, de refroidissement, pour l’un comme pour l’autre. 

Pour Carole ? Plus jamais entendu parler de pré-ménopause !!! Elle ne redoute plus les coups de soleil. Cheveux brillants, ongles résistants et visage rayonnant. Ses douze centimètres perdus aux cuisses alimentent ses conversations pour confirmer qu’on perd bien seulement là où il y a besoin. 

Pour moi, plus de rhinites allergiques au pollen, plus de migraines, plus de somnolence au volant, envolé les douleurs de vieux traumatismes qui réapparaissent certains jours, des douleurs lombaires très largement diminuées, un sommeil réparateur (ronflement en moins) …

Depuis cette cure, je n’ai jamais repris tous ces kilos en me stabilisant à +/- 4 kilos (juin 2020).

Pour conclure ce témoignage, deux anecdotes post-cure marquantes. La première fois où nous avons repris la marche nordique. 

J’avais l’impression d’avoir des ressorts sous les chaussures et j’ai eu du mal ce jour-là, à me réadapter à un rythme habituel. 

Et puis, le premier voyage en avion. A l’enregistrement de nos bagages à l’aéroport, nous nous sommes rendu compte que le poids de nos valises respectives correspondait à nos kilos perdus (15 et 20 kg). C’était une constatation physique éloquente parce qu’on venait de faire plusieurs centaines de mètres en les tirant derrière nous. Ces poids étaient donc bien effectivement “derrière nous“.

Depuis ce mois d’avril 2014, notre vie a basculé vers quelque chose d’encore plus fort que le simple fait de perdre quelques kilos.

Tout a été très vite. Nous avons été sans le savoir ni le comprendre, entraîner dans une spirale de “positif“ et rien que du “positif“.

C’est grâce aussi à une certaine audace que nous avons pris le train en marche pour le mieux-vivre. Odile et Philippe nous ayant rejoint entre-temps, l’aventure vieÔmieux a commencé en janvier 2015.

Depuis ce mois d’avril 2014, notre vie a basculé vers quelque chose d’encore plus fort que le simple fait de perdre quelques kilos. Tout a été très vite. Nous avons été sans le savoir ni le comprendre, entraîner dans une spirale de “positif“ et rien que du “positif“. C’est grâce aussi à une certaine audace que nous avons pris le train en marche pour le mieux-vivre. Odile et Philippe nous ayant rejoint entre-temps, l’aventure vieÔmieux a commencé en janvier 2015.

Un esprit sain dans un corps sain. Carpe Diem

Joël.

Cet article n'a pas encore de commentaire, vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *